+33 6 50499589
djryna@gmail.com

Achoura au Maghreb

Achoura au Maghreb

Origines de la fête

Achoura, est une fête musulmane, célébrée sur deux jours les 9ème et 10ème jour du premier mois du calendrier musulman, Mouharram. Elle vient célébrer le sauvetage divin du Prophète Moussa de la répression de Pharaon et de ses troupes.

Coutumes et rites

En général, les musulmans jeûnent pendant 2 jours dans le but de se purifier des péchés accumulés durant l’année précédente. Il est d’usage, lors du premier jour de cette fête d’honorer les morts par des visites aux tombes, et de prier.

C’est surtout une journée de solidarité et de partage. Les riches se solidarisent avec les pauvres en offrant la zakat.

Achoura au Maghreb

En Algérie

La célébration de la fête d’Achoura s’y distingue par l’aspect culinaire de chaque région du pays. Le soir, les familles se retrouvent autour d’un copieux plat traditionnel comme le couscous, rechta, refiss, berkoukes, el-qidid, baghrir … Par ailleurs, un mélange de confiseries, friandises et autres fruits secs amandes, cacahuètes et noisettes sont également offerts aux enfants qui pour l’occasion, sont vêtus de leurs plus beaux habits. Après le dîner, les femmes entament la cérémonie du Henné, tout en entonnant des chants religieux, sous les rythmes du son de la darbouka et du bendir.

Une coutume est perpétuée par plusieurs familles algériennes qui coupent une petite mèche de cheveux aux enfants de moins d’un an. “C’est un geste symbolique de purification”

Au Maroc

Achoura est la fête de l’enfance par excellence. Un mythe accompagne les festivités: c’est celui de Baba Achour, le “Père Noël marocain”. C’est à cette période de l’année que les jouets se vendent le plus. Le lendemain, les enfants aspergent d’eau les passants, une pratique communément appelée “Zem-Zem” en référence au puits du même nom à La Mecque. Côté gastronomie, le repas principal est le couscous aux sept légumes préparé avec la viande séchée de l’Aïd El Kébir.

En Tunisie

Enfin, cette fête diffère selon les régions de Tunisie. Si dans la capitale, les femmes ont coutume de ne pas faire le ménage, de ne pas se maquiller et de mettre uniquement du khôl en signe de deuil du martyr Hussein et de préparer également des pâtes au poulet, plus au sud dans la région de Gabès, on prépare des œufs colorés que les enfants décorent ainsi qu’un couscous décoré d’œufs et de confiseries. Les enfants ont également l’habitude d’allumer un feu pour sauter dessus.

Un peu plus loin,

Au Sénégal, Achoura est appelée Tamkharit et selon la coutume, les Sénégalais se rassasient en cette occasion pour symboliser leur espoir de manger à leur faim tout au long de l’année. Mais c’est surtout l’occasion du Tadjaboon, un carnaval au cours duquel les petits garçons se déguisent en filles et inversement.

Si pour certains musulmans ( les sunnites), Achoura est un jour de fête, pour les chiites au contraire c’est un jour de deuil. Ces derniers , en plus de 2 jours de jeûne, organisent des manifestations de flagellations impressionnantes pour commémorer la mort de l’imam Hussein petit fils du Prophète Ali et qui avait été assassiné en 680 à Kerbala (Irak), par leurs ennemis omeyyades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *